Quand Vladimir Poutine restaure la Russie Impériale

Quand Vladimir Poutine restaure la Russie Impériale
Le Tsar Vladimir Poutine

Vladimir Poutine essaye de reformer progressivement l’empire Russe tel qu’il était sous le règne des Romanov (1613 – 1917). Sa vision permet de balayer une grande partie de l’héritage soviétique, dont les révolutions de 1917. Progressivement, son parti nationaliste et patriotique s’inscrit à redorer les couleurs de la famille impériale. Cela s’inscrit dans la dynamique afin de restaurer le « tsarisme ». De cette manière, Vladimir Poutine essaye de devenir le nouveau Tsar de la fédération de Russie. Qu’importe l’héritage lié à l’esclavagisme au travers des serfs notamment. Le « tsarisme » s’inscrit également dans une volonté de rechercher une source en termes de recherche de « l’identité russe ».

La tentation « identitaire » se traduit également par la vision « tsariste ». De ce fait, les élections présidentielles et législatives ne sont pas garanties concernant le « bon déroulement » du scrutin. Dès lors, de nombreuses fraudes régulièrement avérées par les observateurs indépendants se matérialisent par des « bourrages d’urnes », mais aussi par le fait de faire voter les morts ou encore que des citoyens puissent voter à plusieurs reprises. Dans un contexte où le Vladimir Poutine a la monopolisation du pouvoir, cela ne pouvait que s’accompagner par un « culte de la personnalité ». Ainsi, après quatre mandats de suite (deux présidentielles et deux en tant que Premier Ministre), la « nouvelle Russie » de Poutine essaye de faire de lui un « tsar » indéboulonnable.

Son parti « Russie Unie » s’enracine également dans l’Histoire de « l’impérialisme Russe ». En effet, les cadets sont les ancêtres du « parti poutiniste ». De plus, les Cadets sont un corps de l’infanterie militaire crée en 1653. Dans les faits, il s’agit d’une école militaire russe destinée à la noblesse et à la haute bourgeoisie. Ils sont la garde rapprochée des « tsaristes » et de la « famille royale ». Son but est de défendre l’Empire de Russie de quelques attaques qu’ils soient.

Le slogan des cadets est « La vie, la mère-patrie et l’honneur pour tout le monde ! » ou encore « aime la Russie, car elle est ta mère et nul ne la remplacera » [1]Néonazis et cosaques, portrait du Nationalisme russe : https://bit.ly/2XqUD49. Les cadets ont réussi à former un Parti libéral de l’empire Russe intitulé le Parti Cadet (KD).

Ensuite nous allons venir sur le poids de la tradition en Russie, une culture dans un pays est un signe de richesse quand elle est libre et soumise à débat. Une culture vivante devient fondamentale face à une culture terne, froide et gouvernementale.

Dans ce cas, une problématique se pose. En créant le délit d’offense religieuse dont les condamnations entrainent jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 12700 Euros d’Amendes [2]La Russie crée le délit d’offense à la Religion : https://bit.ly/3zjxJt1. Vladimir a enfin retrouvé le sentiment qui régnait sous Nicolas II, un sentiment conservateur axé autour Église orthodoxe de Russie.

L’icône tsariste de retour sonne le ton pour que le Palais Présidentiel ne soit plus au Kremlin, mais bien au Palais d’Hiver.

References

References
1 Néonazis et cosaques, portrait du Nationalisme russe : https://bit.ly/2XqUD49
2 La Russie crée le délit d’offense à la Religion : https://bit.ly/3zjxJt1
0:00
0:00