Procès d’ Ergenekon : le masque de Erdogan est tombé

les-forces-de-l-ordre-bloquent-le-chemin-des-manifestants-en-route-vers-le-tribunal-de-silivri-pres-d-instanbul-le-5-aout-2013Après la répression du mouvement de contestation partie de la place Taksim, il manquait les grands procès pour que Erdogan puisse s’inspirer du totalitarisme. Les références de Staline feront verdir certains, les masses obscurantistes seront heureuses de la mise en place de procès visant à purger un peu plus l’appareil de la Turquie.

Répression après répression, le masque totalitaire de Erdogan apparaît. Le futur Sultan et Calife de l’empire ottoman n’hésitera pas à tout faire pour abattre la démocratie. L’affaire “ Ergenekon” montre sa volonté de prendre de prendre les pleins pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire) pour diriger la Turquie d’une main de fer.

L’AKP désigne entre autres la Justice et le Développement. Erdogan impose une Justice très politique selon ses propres vœux, et en développement pour que la Turquie redevienne l’empire Ottoman. À ce rythme, ses partisans vont bientôt considérer que l’électricité est une menace.

Erdogan continue dans sa dynamique fascisante pour montrer son vrai visage qui n’est que celui d’un mégalomane. La radicalisation de ses discours montre bien la contre-révolution qu’il tente d’imposer en ce moment sous l’œil des djihadistes et des islamistes bien-veillants.

Pendant que le réseau “Ergenekon” est jugé, la paranoïa et la folie de Erdogan s’intensifient … Ce sont 275 personnes qui sont persécutées pour leurs idées. Le procès politique de Silivri a montré la véritable haine de Erdogan contre le pluralisme et la justice. Pendant que les verdicts tombent, les rues grondent, les victimes de l’islamisme turc ne cessent de grandir, l’opposition bouillonne face à une majorité opposée à la démocratie.

2013-08-05T114504Z_774161704_GM1E9851IT801_RTRMADP_3_TURKEY-ERGENEKON-VERDICT_0Pendant que la répression dure, les manifestants scandent “maudit soit la dictature de l’AKP” ou encore “nous sommes tous frères”.

La Turquie est la plus mauvaise élève de la CEDH, elle donnera encore plus du travail, car Erdogan s’est attaqué par ce procès aux droits fondamentaux de l’être humain. Strasbourg risque de voir un ensemble de dossiers déposé sur sa table.

Ensuite sur la question des peines, elles vont de cinq ans à la perpétuité avec une vingtaine d’acquittements pour le symbole. L’État Major est brisé, Erdogan a réussi son pari de dictateur pour éloigner l’armée afin d’assurer la verdisation du nouvel état-major.

Comme quoi toutes les tentations de complot amènent certains problèmes beaucoup plus graves, car l’origine du procès d’état et politique relève bien d’une trouvaille de quelques explosifs et de différentes armes dans un bidonville suite à une opération anti-terroriste.

Finalement, quel grand démocrate ce monsieur Erdogan ! Quand est-ce que nous avons une nouvelle purge ?

0:00
0:00