L’Aube Dorée a tué encore une fois en Grèce

les-affrontements-entre-police-et-manifestants-s-etendent-en-grece-photo-afpHier, il y a eu deux événements symptomatiques de la banalisation de l’extrême droite. Tout d’abord une des milices de l’Aube Dorée en Grèce a attaqué à coup de barre de fer une dizaine de jeunes du KNE (jeune communiste Grecque) et des communistes du KKE. Les jeunes communistes faisaient du collage d’affiches, ils ont été surpris pendant l’une des rondes de la Troïka de l’Aube Dorée qui font la chasse aux opposants. Ensuite, Giorgios Roupakias (un des militants du parti néo-nazi Aube Dorée) a assassiné le rappeur et militant antifasciste Pavlos Fyssas connu sous son nom de scène Killah P.

Les manifestations se sont organisées un peu partout en Grèce pour faire face à la menace qui plane et pour rendre hommage à Pavlos Fyssas. De plus, les centrales syndicales sont ensemble réunies pour lutter contre le néo-nazisme qui assassine les citoyens au nom des intérêts des financiers et des capitalistes responsables de la crise financière. Pour aller plus loin, même le PASOK de Papandréou a condamné unilatéralement ces attaques et ces meurtres dans un communiqué bien précis.

La Grèce est au bord de l’insurrection, à cause des conservateurs qui n’ont pas hésité à faire sacrifier leur peuple au nom de certains financiers. Le corporatisme est en train d’être mis en place pour le plus grand bonheur des “voyoucrates” mais aussi, ces personnes sans scrupule qui n’hésitent pas à soutenir indirectement la xénophobie, l’antisémitisme, etc. Il faut des boucs émissaires pour le capitalisme, pour qu’il s’en sorte. L’Aube Dorée ne soutient pas les Grecs, elle soutient la finance puisqu’elle fait partie d’une des pierres angulaires de ce système, sauf qu’en continuant à faire des hécatombes sous l’appui de la police, il se passe un phénomène révolutionnaire, où les têtes de l’Aube Dorée vont être mises à prix pour que celle-ci tombe avec le système qui est en train de s’écrouler.

Les saccages des locaux de l’Aube Dorée sont de plus en plus fréquents, ils n’ont pas le monopole de la pensée, heureusement, mais ils ont le monopole de la violence. C’est cette violence qui menace la Grèce et met en danger les fondamentaux de ce pays. L’Aube Dorée considère la démocratie comme un scandale, un peu comme l’histoire d’Athènes. Refaire l’histoire a toujours été le mot d’ordre de ces partis qui sans la soumission à l’absurdité n’arrive à rien. Le bruit des bottes est encore plus violent que pendant l’occupation.

Alors que la France est secouée par la tragédie du bijoutier de Nice et les appels aux meurtres et viols (contre Julie Del Papa notamment), l’Extrême Droite augmente légèrement dans les mentalités et se banalise de plus en plus dans les médias. Il est nécessaire de rappeler que ce n’est parce que la façade est repeinte que l’intérieur a été modifié, au contraire, c’est un effet de diversion de la part des cadres qui font des appels au changement de dialectique, mais l’idée reste la même. Un fasciste reste un fasciste.

Ce qui se passe là-bas est la même chose qui se passe ici, mais plus fort . C’est à nous tous de veiller, pour ne plus entendre et voir à nouveau que ce soit en France ou en Grèce, des personnes attaquées et tuées suite à des rixes provoquées par l’extrême droite.

PLB

0:00
0:00