Un Boeing s’écrase dans des conditions incertaines en Ukraine

Un Boeing s’écrase dans des conditions incertaines en Ukraine
MAXIM ZMEYEV / Reuters

En pleine guerre civile ukrainienne, le Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines s’est écrasée sûrement après avoir été frappé par un explosif. Ce drame aérien intervient à un moment stratégique. Les forces néo-bandérastes essayent de reprendre le contrôle de la région par tous les moyens pour en finir avec les séparatistes, mais aussi asseoir un peu plus la sainte-troïka. Autant dire, que la zone dans laquelle est tombée l’avion ouvre la voie à de nombreuses spéculations sur les différentes théories en ce moment. Les victimes ayant perdu la vie seront toujours des victimes de trop. Une enquête a été organisée par des organisations internationales pour connaitre la vérité, toute la vérité, simplement la vérité.

Les boucs-émissaires en ce moment sont pointés du doigt par le gouvernement néo-bandéraste sans que la moindre preuve aussi infime qu’elle soit, ai été mise en évidence, hier les Juifs, aujourd’hui les séparatistes, on ne change pas une idéologie réactionnaire petit-bourgeoise qui avait fait copain-copain avec led néo-nazis dans un autre temps.

Pendant ce même temps, Andreï Pourguine avait commenté (vice-premier ministre de la République populaire de Donetsk) à New-York. « Nous n’avons pas les armes pour toucher un avion à cette altitude [10 000 mètres] ». Pour faire un peu le contre-poids de la propagande de guerre de Kiev.

L’enquête donnera des conclusions sur ce drame, pour le moment, il s’agit de condamner les propos du Président et Premier ministre d’Ukraine et de les ramener à la raison en suspendant les massacres de civils en cours.

Un certain nombre des passagers se dirigeait vers Kuala Lumpur pour prendre la route pour la conférence mondiale sur le sida qui démarre ce week-end à Melbourne. Des chercheurs, des médecins, des militants ouvrant la voie à un nouveau drame, celui de la recherche contre le SIDA. Des personnes talentueuses qui avaient peut-être les solutions…


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Révolution et Libertés en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail. Pour toute information supplémentaire : revolutionetlibertes@gmail.com ou par téléphone au 07 65 77 22 08.

0:00
0:00