Il n’y a pas de lien entre l’abstentionnisme et le vote Frontiste.

Vote FN et Absenteisme 2J’ai dressé d’après Laurent de Boissieu et le Ministère de l’intérieur sont sans appel : il n’y a pas de relation entre le FN et l‘abstentionnisme. Le vote FN trouve son origine ailleurs. En effet, entre 2004 et 2010, l’abstention passe de 34,34 % à 48,79 %, alors que le vote FN passe de 14,7 % à 11,42 %, autrement dit le FN baisse de 3.28 % alors que l’abstention augmente de 14.45 %. Entre 2010 et 2015 (au premier tour) l’abstention passe de 48,79 % à 49,91 %, tandis que le vote FN progresse de 11,42 % à 27,73 %, autrement dit le FN progresse de 16.31 % quand l’abstention augmente de 1.19.

Sur l’évolution entre trois élections, on constate que dans un cas l’abstention augmente de manière importante et que le vote FN baisse alors que dans l’autre cas l’abstention est quasi-stagnante par rapport à l’année précédente, le vote Front National augmente de manière importante. Ces deux cas contradictoires montrent qu’il n’existe pas de lien mathématique entre le vote Front National et de l’abstentionnisme.

Ainsi ceux qui blâment ceux qui ont refusé de voter d’être responsables du vote frontiste, il se trompe. Le malaise est plus profond que cela. Il y a surement une mutation social dans l’abstention et dans les raisons qui poussent les personnes à refuser le vote. On pourrait voir deux types d’abstention : l’abstention défaitiste et l’abstention politique. L’abstention mérite de repenser l’ensemble de notre système démocratique.

0:00
0:00