L’ouverture des cotisations est effective

L’ouverture des cotisations de l’association est ouverte au public. Les personnes souhaitant soutenir le projet du webzine “Révolution et Libertés” notamment sur l’aspect du financement des différents frais avancés et de l’hébergement des deux sites pourront le faire au travers d’un virement sur PayPal. Afin d’être transparent, le compte de PayPal est au nom de “Révolution et Libertés”, mais il sera transformé au moment du dépôt des statuts sous le nom “les amis de Révolution et Libertés”. Le compte bancaire de l’association y sera rattaché. Quant aux frais que nous allons devoir débourser dans les mois qui suivent, l’ensemble de la “commission juridique” gérera les différents frais afin d’effectuer un remboursement sur présentation de la facture. Ensuite, les sommes dépensées seront affichées dans un tableau récapitulatif.

Rendre autonome le projet

Afin de faire vivre le magazine numérique tout comme sa Newsletter, il s’avère nécessaire de soutenir structurellement le budget. La prochaine Newsletter de “Révolution et Libertés” aura pour thème principal : la cause animale. Normalement, sa version devrait être plus sobre et plus professionnelle le temps que nous passions sous InDesign et Illustrator. Toutefois, la mise en application du logiciel actuel : Scribus demande un temps de formation. D’ici les prochains numéros d’une bannière professionnelle. 

Actuellement, elle est sous format numérique. Toutefois, selon la demande, elle peut très bien se retrouver sous format papier avec un prix plus élevé comprenant les frais de port. Nous allons également nous renseigner sur la question du fait que notre Newsletter entrerait ou pas dans le cadre de la loi sur la presse et serait par ailleurs dispensé de timbres. Des petites économies en somme, mais elles sont nécessaires pour le budget de l’association.

Conférence ou Webconférence ?

En attendant la fin du confinement et la réouverture des salles, une Webconférence est prévue dans les semaines qui suivent sous format audio ou vidéo. Si la date est fixée, elle reste très flexible. Le montant de la participation dépendra également de la situation sanitaire. Trois types ont été avancés. Nous partons sur une salle de 100 personnes à ce jour. Dans le cas où cela n’est pas possible, nous allons trouver une alternative notamment en organisant un Webinar ou dans le cas où cela s’avère impossible, nous diffuserons une émission sous format audio qui sera diffusable et téléchargeable.

Toutefois, nous allons nous renseigner auprès de la mairie de Sartrouville pour voir si la location d’une salle est possible pour un samedi après-midi. Dans les autres cas, nous vous tiendrons informés des démarches administratives.

0:00
0:00