En ce moment

Titre

Artiste


Le génocide des Ouïghours en Chine

Écrit par sur 06/04/2021

Les Ouïghours en Chine subissent la répression du pouvoir central en Chine que l’on caractérise comme un génocide par une rééducation. De ce fait, il ne va pas sans dire que le Parti Communiste Chinois commets à nouveau l’impardonnable longtemps après le règne de Mao et de l’écrasement Tiananmen de 1989.

Le centralisme génocidaire chinois

La Chine est montée au front sous couvert d’une lutte contre le terrorisme. Les Ouïghours sont entassés dans des camps de concentration afin d’être rééduquées. De telles manières, la vision qu’opère le président chinois : Xi Jinping, s’inscrit dans une répression sans pitié contre les musulmans. En effet, il ne va pas sans dire que l’enfermement ou encore le fait de laver les cerveaux aux plus jeunes dans des écoles faites à ces usages s’enracine dans la volonté de supprimer l’entièreté de la culture Ouïghoure. Ne parlons pas également des milliers de mosquées qui ont été tout simplement rasées par le pouvoir chinois.

Autrement dit, il existe une volonté claire et franche de mettre en avant le centralisme comme un moyen afin de créer l’ultra-jacobinisme. En effet, la Chine ne comporte officiellement qu’un seul fuseau horaire : celui de Pékin. Dans les faits, il y a une volonté de créer de part et d’autre une unification de la Chine selon le modèle chinois actuel. La question démocratique passe clairement sous le tapis. En effet, la volonté de la Chine à propos des minorités s’inscrit également vis-à-vis de la minorité mongole au nord de la Chine. De ce fait, nous assistons une nouvelle fois de plus à une forme de répression contre les minorités.

L’Occident a un rôle à jouer

Le rôle de l’Occident et des pays du Nord s’inscrit dans le fait de condamner, mais aussi d’exercer une pression contre la Chine. La problématique se pose dans le fait que la Chine est l’usine du monde. Ainsi, les entreprises ont un rôle à jouer afin de mêler l’éthique au capitalisme. Pourtant, cela peut paraître désespérant, mais la Chine reste un marché très important où de nombreuses opportunités sont à saisir. Autrement dit, il s’agit d’un marché particulièrement juteux dans un Chine où le taux de croissance se situe au-dessus de 6 % malgré un ralentissement ces dernières années. Or, les conditions dans lesquelles Pékin fait travailler ses détenus tout comme les camps de concentration témoignent d’une certaine façon de la matérialisation de l’ultralibéralisme.

Ainsi, le symbole d’une lutte fondamentale contre le “racisme du PCC” demande de sonner un signal d’alarme avec énergie. En effet, la question de la survie d’une culture apparaît comme fondamentalement nécessaire. Il semble plus que nécessaire que les Ouïghours puisse retrouver le chemin de la liberté vers leurs maisons au lieu d’être transféré dans des camps à travers des trains. Dès lors, il convient de souligner que les différentes mesures conduisant à des sanctions vis-à-vis de la Chine s’avèrent nécessaires et fondamentales.


Continuer la lecture

0:00
0:00