En ce moment

Titre

Artiste


La chronique de l’arrière-boutique n°4 : l’équipe impacté par le Coronavirus

Écrit par sur 11/04/2021

Je suis tombé malade en attrapant le Coronavirus cette semaine alors que je suis l’un des principaux moteurs du projet “Révolution et Libertés”. Je peux vous dire également que la semaine prochaine, le site tournera au ralenti et des retards d’articles sont à prévoir.

L’équipe de Révolution et Libertés impacté par le Coronavirus

En 2020, j’écrivais pas mal de chroniques et je parlais de “professeur Pangolin”. Mais, là j’admets que je ne suis pas à la hauteur face aux différents défis qui me sont portés. La maladie frappe sans distinction. Même avec les gestes barrières, le port du masque et le gel hydroalcoolique, rien n’y fait. Je pense que j’ai un variant. Puisque je crois avoir attrapé déjà une première fois la maladie lors d’un séjour à l’Hôpital pour me faire soigner de mes principales maladies.

Alors que je tournais dans des rassemblements jeudi midi, j’ai été pris de différents symptômes qui m’ont poussé à rentrer en urgence chez moi et à m’inscrire à un test PCR. Je crois que j’ai eu de bons réflexes, mais j’avais déjà commencé à m’isoler partiellement mardi soir. Il faut que les personnes comprennent que le Covid et tous ses variants ne sont pas un jeu et reste très souffrant et fatigue tout le monde.

Les résultats de l’analyse PCR sont tombés hier en milieu de matinée suite à un test PCR réalisé dans l’urgence. En effet, je présentais des symptômes du Covid. Dès lors, je suis doublement confiné d’une part liée aux différentes règles sanitaires générales, mais aussi liée au fait que je me retrouve confiné à la maison. Il est vrai que cela ne va pas empêcher les activités de tourner puisqu’elles sont essentiellement digitales.

Toutefois, la question de réorganiser les priorités concernant la gestion du webzine intervient afin de combattre la maladie et le webzine interviendra en deuxième temps et toutes les activités y touchant de près comme de loin. Ainsi, nos lecteurs devront comprendre les différents choix concernant “le temps de repos”. Toutefois, nous allons terminer les différents travaux qui ont débuté en début de semaine. De ce fait, le “webzine” tournera au ralenti. Ce n’est pas bien grave. Il va falloir juste s’adapter par rapport à la situation.

La grande problématique reste pour les cas contacts et les personnes que j’ai pu croiser en manifestation même avec le masque. Il convient de souligner que le Coronavirus, on en crève dans les cas où certaines pathologies nous mettent sérieusement en danger. La vie est précieuse.

La campagne de vaccination reste nécessaire

Malgré la situation assez délicate et les prises de position que j’ai eues. Je reste persuadé que la maladie pour retrouver un soubresaut de libertés et de droits fondamentaux reste la “vaccination de masse”. Je regrette profondément que le gouvernement n’ait pas rendu obligatoire la vaccination. En attendant, j’ai la constitution progressive d’anticorps. C’est la sélection naturelle. Mais je ne voudrai point sombrer dans l’eugénisme. Au contraire, cela me réconforte dans l’esprit que si j’avais été vacciné, je n’aurai certains pas attrapé cette fichue maladie qui nous fatigue et nous épuise depuis plus d’un an déjà.

Dès lors, il convient de souligner que nous engageons à soutenir la campagne vaccinale afin de créer une immunité collective, mais nous revendiquons la “réquisition” des laboratoires pharmaceutiques qui produisent les vaccins. En effet, la santé ne peut générer des richesses sur le dos des travailleurs qui s’épuisent à la chaîne. Au contraire, il semble nécessaire que tous les brevets des vaccins soient ouverts afin qu’ils permettent à l’Humanité de traverser cette épreuve. Nous en reparlerons dans la Newsletter de demain.


Continuer la lecture

0:00
0:00