Manuel Valls au comité d’honneur de la LICRA

Manuel Valls au comité d’honneur de la LICRA

Manuel Valls et Édouard Philippe ont rejoint le comité d’honneur de la LICRA. Si pour Édouard Philippe, nous ne donnerons pas notre avis, la position de la LICRA vis-à-vis d’un néolaïc et d’une ethno-différentialiste pose de nombreuses questions.

La gauche morale s’inscrit dans une dynamique conservatrice et réactionnaire en ce qu’il concerne la défense de certaines valeurs comme la laïcité notamment. Ainsi, lorsque la LICRA a affirmé sur les réseaux sociaux que l’ancien Premier ministre rejoignait son comité d’honneur, une stupeur nous a surpris. Celui qui a mené une campagne viscérale contre les musulmans[1]Julien Absalon, Manuel Valls critiqué de toutes parts pour ses propos sur les musulmans, RFI, le 22/11/2017, [En ligne], consulté le 19/04/2021, URL : … Continue reading, les roms[2]Jean-Paul Kopp, Manuel Valls sur les Roms : les propos du ministre bafouent notre travail sur le terrain, Le Plus avec L’Obs, le 14/03/2013, [En ligne], consulté le 19/04/2021, URL : … Continue reading ou encore un ethno-différentialisme [3]A Evry, Manuel Valls veut des «Blancs, des white, des blancos», Libération, 15 juin 2009, [En ligne], consulté le 19/04/2021, URL : … Continue reading se retrouve aujourd’hui au sein d’une organisation réputée.

La contradiction des valeurs promues par la LICRA se retrouve confrontée face à une véritable épine dans le pied, notamment pour sa crédibilité au niveau des associations qui sont sur le terrain quotidiennement. L’orientation néoconservatisme ne présage rien de bon en ce qu’il concerne l’axe de défense du « vivre-ensemble » tout comme la lutte contre les fondamentalismes religieux et politiques. Entre 2017 et 2020, Manuel Valls a eu une aventure dans la politique espagnole. L’ancien Premier ministre s’est d’ailleurs présenté aux élections municipales de Barcelone, mais il a aussi défilé avec le parti « Vox », parti néofranquiste[4]Espagne : Valls à une manifestation de la droite et… de l’extrême droite, l’Obs, le 08/02/2019, [en ligne], consulté le 19/04/2019, URL : … Continue reading. On peut dire ouvertement que c’est comme s’il avait défilé avec le Rassemblement National sous prétexte d’une unicité de la nation.

Jusqu’où une association peut-elle aller pour naviguer dans les eaux tumultueuses de la haine ? La dérive progressive de la LICRA interroge et questionne, notamment concernant le bureau et les adhérents. Il ne va pas sans dire qu’il existe potentiellement un véritable danger. Ainsi, il est préférable que la LICRA ne se joigne pas aux différentes manifestations antiracistes, dans une époque où la flambée de la haine constitue une envolée très importante. Nous sommes conscients que la vision d’une « société ouverte » et « multiculturel » n’est pas en vogue vis-à-vis du populisme et de la « contre-révolution libérale ». La stratégie qui tend à mettre en avant le fait de reprendre les thèses de l’extrême-droite pour lutter contre l’extrême-droite ne fait qu’accroître cette dernière au sein de la population.

Nous l’avons vu sous les différents pays qui sombraient dans l’illibéralisme, les « droits fondamentaux » sont bafoués. D’ailleurs, lorsque Manuel Valls était premier ministre, celui-ci n’a pas hésité à réprimer dans le sang les manifestations contre la « loi El-Khomri ». Nous n’oublierons pas non plus Rémi Fraisse. Il a codifié l’état d’urgence dans le droit commun par ailleurs. Pour une association qui se revendique comme une ONG, on peut dire qu’elle est devenue une officine gouvernementale.

Cela constitue un vrai danger pour la LICRA concernant son éthique. En effet, on peut voir cela comme de l’entrisme. Dès lors, il y a clairement une volonté de rassembler les néoconservateurs et les néolibéraux afin de donner une caution. Toutefois, il n’est pas certain que la LICRA ira manifester contre l’extrême-droite puisque son infiltration a d’ores et déjà commencé. La déontologie et la vision absolue de la LICRA voudraient que pour être franche avec ses idées, elle dissout son association afin de créer une autre structure en adéquation avec ses nouvelles valeurs.

References

References
1 Julien Absalon, Manuel Valls critiqué de toutes parts pour ses propos sur les musulmans, RFI, le 22/11/2017, [En ligne], consulté le 19/04/2021, URL : https://www.rtl.fr/actu/politique/manuel-valls-critique-de-toutes-parts-pour-ses-propos-sur-les-musulmans-7791082584
2 Jean-Paul Kopp, Manuel Valls sur les Roms : les propos du ministre bafouent notre travail sur le terrain, Le Plus avec L’Obs, le 14/03/2013, [En ligne], consulté le 19/04/2021, URL : https://leplus.nouvelobs.com/contribution/942752-manuel-valls-sur-les-roms-les-propos-du-ministre-bafouent-notre-travail-sur-le-terrain.html
3 A Evry, Manuel Valls veut des «Blancs, des white, des blancos», Libération, 15 juin 2009, [En ligne], consulté le 19/04/2021, URL : https://www.liberation.fr/france/2009/06/15/a-evry-manuel-valls-veut-des-blancs-des-white-des-blancos_564842
4 Espagne : Valls à une manifestation de la droite et… de l’extrême droite, l’Obs, le 08/02/2019, [en ligne], consulté le 19/04/2019, URL : https://www.nouvelobs.com/monde/20190208.OBS9908/espagne-valls-a-une-manifestation-de-la-droite-et-de-l-extreme-droite.html
0:00
0:00