En ce moment

Titre

Artiste


Jean-Marie Bigard, nouvelle coqueluche du complotisme ?

Écrit par sur 27/05/2021

Jean-Marie Bigard est humoriste que l’on devrait désormais parler de “pseudo-humoriste”, largement connu pour sa culture du viol perse désormais dans le complotisme au point de devenir une coqueluche des complotistes. En effet, celui qui s’agaçait de la rhétorique de “la fameuse théorie du complot” la radio France Bleu. En effet, le discours de l’extrême-droite tend à caricaturer ceux qui s’attaquent au complotisme. Pourtant, nous le verrons plus bas, il n’y a rien à caricaturer de celui qui a décidé de se lancer dans la politique afin de ratisser très largement en matière de “libertés individuelles” Ainsi, il semble de plus en plus nécessaire de rappeler à Bigard que ses positions renvoient particulièrement à une vision où le “complotisme” est devenu une arme du “politiquement incorrect”. De ce fait, les “complotistes” tendent à se faire passer pour des valeureux opposants à Emmanuel Macron alors qu’ils sont les idiots utiles du capitalisme.

Jean-Marie du même prénom que Le Pen “père” dispose de la même armada théorique. Il pense qu’il va brûler sur le bûcher comme du temps de l’inquisition ou de la pucelle d’Orléans. Dans ces conditions, on peut dire qu’il y a une paranoïa de fond. Bien sûr, il ne s’agit pas de “psychiatriser” un ignorant et prêcheur des anti-sciences. Ainsi, cela se caractérise vers une descente dans la vision dégénérative fondamentale des bas instincts du Rassemblement National. N’est-ce pas ses acolytes : Bolsonaro et Trump qui ont préféré sacrifier une partie de leur population au nom des “libertés économiques” ?

D’ailleurs, n’était-il pas présent à la manifestation des “séditieux” contre les institutions républicaines et favorable à un état policier ? Dans ces conditions, on peut dire qu’il ne fait pas bon de vieillir. En effet, il souhaite tordre la “République” afin que les “digues cèdent”. Dans ces conditions, Jean-Marie Bigard sera toujours un adversaire du “progrès” et du “prolétariat”. Toutefois, il a manifesté avec les poujadistes de “Gilets Jaunes” et est allé à différents rassemblements nauséabonds avec le gratin de l’ultradroite. Ainsi, il ne faut pas se leurrer des différentes positions sous un humour, le “pseudo-humoriste” verse dans l’ignorance afin de défendre les “petits commerçants”. Le refrain poujadiste que l’on connaît très bien se traduit dans les faits par l’alliance avec la “petite bourgeoisie réactionnaire”. Emmanuel Macron a beau combattre le “complotisme” dans sa forme, cela ne l’empêche pas de converger à travers ses ministres dans les bas fond de l’extrême-droite. En effet, n’en déplaise à Jean-Marie Bigard, il est un “idiot utile” du macronisme.

Adepte de la société spectaculaire dans un monde où règne l’extrême-droite, il vient souvent chez les chaîne du milliardaire Bolloré. En effet, cela ne le fait pas peur de soutenir les “petits commerçants” et qu’en même temps, il se retrouve à donner sa parole sur des chaînes où le “pouvoir du pognon” règne comme la terreur. Ainsi, Jean-Marie Bigard est en accord avec ses valeurs et la défense absolue des “libertés économiques”. Ici, chez Révolution et Libertés, nous ne passerons pas ses sketchs au nom de la défense du progrès, mais aussi parce que nous sommes des partisans de la vaccination.

Pourtant, sa dernière version à propos du “passe sanitaire” laisse tout de même une grande floppée de révisionnisme voir de négationnisme. En effet, en pointant du doigt l’idée de porter une “étoile jaune” pour signifier qu’ils n’ont pas été vaccinés, ils s’attaquent clairement comme de nombreux antivaccins aux survivants de la Shoah. Dans ce cadre, il ne va pas sans dire un seul instant que nous touchons le fond. Ainsi, les antivaccins au nom de leurs doctrines qui est nettement différents en raison de l’appartenance à un peuple. Les antivaccins ont choisi de sortir les différentes théories totalement obscurantistes et dangereuses pour l’ensemble de l’Humanité. Ainsi, il me semblait très nécessaire de rappeler qu’en matière de défendre la “liberté de choix”. Dans les faits, ce sont les “libertés économiques” que Jean-Marie souhaite vouloir placer au-dessus du droit à la vie. Jean-Marie Bigard, est pour le “droit à la mort” et “l’eugénisme” comme les nazis.


0:00
0:00