En ce moment

Titre

Artiste


Le grand projet de Révolution et Libertés

Écrit par sur 07/06/2021

L’association « les amis de Révolution et Libertés » continue sa progression dans ses différents projets, notamment en ce qu’il concerne la mise au point d’une webradio entièrement fonctionnelle. Tout semble surréaliste, d’un point de vue technique, tout cela semble fonctionnel, mais le logiciel d’automatisation sur internet saute régulièrement passant des musiques alors qu’il est « Hors Service ». Dans les prochaines semaines, nous allons continuer la configuration du planning des émissions qui se fera sur une période de deux semaines. Actuellement, nous avons une licence SACEM ce qui nous permet entre autres de diffuser des morceaux musicaux inscrit dans le cadre de la « propriété intellectuelle ». En effet, il ne faut pas rigoler avec cela puisque dans le passé de Révolution et Libertés a eu des déboires avec cette dernière concernant des images utilisées sans aucun droit. Le montant réclamé par les différents requérants était alors de plusieurs milliers d’euros. Une somme que nous n’avions pas à l’époque. Ainsi, nous pouvons avoir accès à un ensemble très élargi de musiques sous la propriété privée.

Toutefois, nous restons tout de même dans une vision où nous sommes pour l’abolition de la propriété privée. Toutefois, nous devons nous conformer au capitalisme afin d’éviter la répression des méthodes capitalistes. Ainsi, le fait que nous prenons une licence chez la SACEM n’est pas franchement une victoire, mais nous dirons toujours : « A bas la SACEM et ses droits d’auteur ». En effet, nous sommes dans une vision où nous sommes pris entre le marteau et l’enclume. Il a fallu faire des choix afin de protéger notre webradio et notre association d’une « mise en demeure ».

Dans le même temps, en ce qu’il concerne la webradio, nous allons faire un flash information quotidienne d’une durée de cinq à dix minutes. En effet, nous travaillons actuellement sur des gabarits afin de rendre plus crédible l’accès à l’information tout en la simplifiant au maximum.

De ce fait, il convient de souligner que nous allons également attaquer la comptabilité de l’association afin de voir où nous en sommes dans les différentes recettes et dépenses. À l’heure actuelle, nous montons des projets, mais nous le faisons d’un point de vue totalement aveugle. En ce qu’il concerne la gestion rigoureuse de notre association, il semble nécessaire que nous nous formions un tant soit peu à la comptabilité sur notre temps libre. En effet, nous partons sur une aucune base théorique. Nous allons devoir nous former à la comptabilité au travers des différents cours qui puissent exister afin de remettre de l’ordre dans les dons, les dépenses et archiver les différentes factures.

Ainsi, nous pourrons faire des projections en ce qu’il concerne la prochaine assemblée générale qui sera extraordinaire. En effet, elle aura lieu après les élections départementales et régionales afin que les personnes qui sont engagées dans les différentes campagnes puissent libérer du temps libre pour pouvoir participer entièrement au fonctionnement démocratique de notre association. Puis, cela paraît peut-être surréaliste, mais nous avons dans nos statuts quelques erreurs (d’orthographe, de grammaire et de saut d’articles) à corriger ce qui apparaît comme une formalité vis-à-vis de la loi de 1901.

Enfin, depuis des années, le projet était dans les cartons. Pour des raisons totalement techniques et un manque d’expérience dans ce domaine, nous étions alors basés sur des podcasts de qualités plus ou moins médiocres. Ainsi, lorsque le projet a émergé progressivement, il était bancal et ne permettait pas en ce qu’il concerne la mise en place d’un projet solide. Pourtant, ce n’est pas preuve d’effort réalisé dans le domaine de l’enregistrement qui a été réalisé ces derniers temps. En effet, nous avons tout fait pour diffuser nos idées politiques et les valeurs de notre association par les moyens scripturaux. Nous avons traversé différentes tempêtes en l’espace depuis l’existence du blog, puis du webzine et enfin de webradio, mais notre bateau n’a jamais chaviré un seul instant.


Continuer la lecture

0:00
0:00