En ce moment

Titre

Artiste


La chronique de l’arrière-boutique n°7 : la webradio

Écrit par sur 23/09/2021

Le nouvel élan développé ces derniers mois se poursuit. La webradio généraliste sous l’angle d’une approche de la dialectique matérialiste se précise. Les travaux réalisés (ces derniers temps) ont permis progressivement de transformer l’ensemble du webzine. Dans le même temps, nous poursuivons l’archivage des articles. Cela demande des centaines d’heures de travail. Nous espérons grandement terminer ce travail pour le nouvel an. Ensuite, cette dynamique dans l’évolution et la mobilisation de Révolution et Libertés s’inscrit afin de s’adapter aux différents supports afin de rester dans les outils de son époque. Ainsi, depuis 2012 (et certainement depuis 2011),  Révolution et Libertés a muté de formes (blog, webzine, etc.), de supports et de serveurs (WordPress.com, OVH et Location Webradio Streaming).

Son évolution n’a cessé d’être là afin que nous puissions avoir une vision plurielle s’accompagnant dans une dynamique antagoniste à laquelle la société prend part. Nous sommes face à un rouleau compresseur. Révolution et Libertés se maintient malgré une longue pause estivale comme le démontre le communiqué de presse du 7 août 2021. Nous sommes de retour et comptons bien de ne pas frotter dans le sens du poil les questions de l’actualité parfois brûlante. Nous allons nous positionner au-delà de tout cela.

Notre Vision du Monde devra affronter les différentes tempêtes médiatiques à l’approche des élections de 2022. En tant que partisans d’une vision assez orthodoxe de la pensée de Rosa Luxemburg, ce qui nous distingue des autres médias, nombreuses seront les personnes à penser que nous sommes des marginaux avec un regard datant du XIXe et XXe siècle. Le néolibéralisme triomphe peu importe son enrobage. La lutte des classes devient nettement plus abstraite. Pourtant, elle s’inscrit dans une matérialisation d’une violence inouïe. Ainsi, nous sommes persuadés qu’au travers des différents médias que nous mettons en place (articles, photographies, vidéos, podcasts, etc.) : nous construisons et nous analysons la société telle qu’elle est pour aller vers une société post-capitaliste.

Nos articles se déroulent depuis sa création au travers d’une moyenne de 100 à 200 articles dans l’année. Nous nous doutons que cela demande un travail très important. Pourtant, l’actualité démontre une analyse sous un prisme afin de suivre la ligne éditoriale si proche à l’idéal luxemburgiste que nous défendons. Loin de reprendre les informations afin de les conforter à notre prisme. Le matérialisme dialectique comme historique permet entre autres de créer une véritable grille d’analyse. Nous réfutons toutes les notions de « réinformation ». Les différentes branches de l’extrême-droite les utilisent afin de générer un agglomérat de fausses informations. La subjectivité de la « ligne éditoriale » ne doit pas cacher aussi notre liberté de concevoir une ligne solide.

Nous sommes l’opposition marxiste, c’est-à-dire le fait de combattre des adversaires, mais aussi de rejet partout le néolibéralisme. La société dans laquelle nous sommes, s’inscrit dans un conservatisme de plus en plus radical. Nous sommes désormais en minorité tout en gardant que la classe salariale et ouvrière est la plus nombreuse. Il faut le dire : la révolution du « grand soir » n’aura jamais lieu. Elle sera le fruit d’un effondrement systémique. Avec la crise de la dette souveraine en raison des défauts de paiement liée à la crise sanitaire : tout risque de s’effondrer créant des scènes de chaos … Les gourous du néolibéralisme nous diront que c’est lié au manque de capitalisme et pourtant. La crise ne trouvera qu’une seule solution dans la construction du socialisme dans le cadre d’une révolution mondialisée.

Toutefois, une question se pose. Quel avenir pour notre Newsletter et nos articles ? Nous orientons d’ores et déjà pour mettre en ligne tous nos articles le dimanche à minuit. La Newsletter sera simplement le relai de ces articles afin que chacun puisse connaître les derniers articles, mais surtout de lire des articles avec un minimum de recul afin de ne pas être dans le mainstream, mais plutôt dans le lowstream. En effet, nous pensons que la capacité d’une rédaction se résume à produire des articles de qualité plutôt que lié à la quantité. Nous ne sommes pas dans la boulimie d’écriture. Cette application prendra corps à partir du lundi 27 septembre.

La fonctionnalité de la webradio ? Nous allons d’ores et déjà tout mettre en place afin que les problèmes liés au streaming soient résolus. Ainsi, nous lancerons la webradio de façon fonctionnelle en même temps que le site internet.


0:00
0:00