Eric Zemmour et le harcèlement public

Eric Zemmour et le harcèlement public
Eric Zemmour - AFP (c)

Eric Zemmour, polémiste d’ultradroite et multirécidiviste pour infraction à la haine raciale, se vantait d’aller à la rencontre des Français, notamment dans les quartiers populaires. Le populiste amateur de l’optimisation fiscal dans le politiquement correct bourgeois a rencontré une femme portant un simple voile loin d’être ostentatoire.

D’ailleurs, au-delà du projet de « voile intégral », la question du « voile islamique » s’inscrit profondément dans le cadre de la Loi de 1905. Toutefois, les zélés d’une laïcité à la sauce « judéo-chrétienne », c’est-à-dire les « pseudo-laïcs » provenant de la droitisation des partis depuis LREM allant jusqu’à Zemmour en passant Gilles Clavreul. Ne sont pas ces derniers qui ont supprimé de façon claire l’Observatoire de la Laïcité ? Ce dernier était critiqué pour son indépendance, sa libre-pensée vis-à-vis du gouvernement et de défendre uniquement la Loi de 1905. En l’occurrence, on pense très clairement que le problème n’a pas été résolu.

Le positionnement de la question du « voile » fondée sur la logique de la « soumission » en dit long de celui qui se positionne sur une volonté de soumettre également les femmes. Les féministes sont insultés par la « bande à Zemmour » : d’hystérique, mal-baisée, etc. Autant, la misogynie reste l’alpha et l’oméga de cette campagne totalement abracadabrante des présidentielles, mais aussi des législatives. En retirant son voile, Rachida B. a démontré qu’elle était libre du port du « voile ». Dans le même temps, l’extrême-droite identitaire s’est réjouie. Alors que le terrorisme d’extrême-droite grandit progressivement au sein de la République Française par des forçats, dont les idées sont calquées sur le populo-poujadiste, il y a très clairement une vision nauséeuse qui s’en dégage. En effet, cette dernière ne souhaite ni plus, ni moins qu’une guerre civile ethno-religieuse afin que la classe dominante puisse continuer progressivement à oppresser sous couvert de protectionnisme et la souveraineté nationale en harmonie avec un Frexit. N’est-ce pas pour cela que le millionnaire a soutenu publiquement le PiS et la rupture avec l’Union Européenne en Pologne ?

La position ultra-conservatrice et un ultra-nationalisme intégral permet de voir d’une façon très rigoureuse qu’il y a un enracinement dans le nationalisme de Charles Maurras tout comme Maurice Barres. Dès lors, la question du fait de ces derniers de considérer les « Juifs » a été remplacé in fine par les « musulmans ». Pour Eric Zemmour, les musulmans ne sont pas chez eux puisque comme précité plus haut, la France est de tradition « judéo-chrétienne ». Un fantasme fait pour nier la participation de l’Église Protestante comme Catholique à la création d’un antisémitisme chrétien propice à créer une ambiance propice à l’antisémitisme nazi.

Toutefois, il semble très clair que Rachida B. a vu son passé être fouillé de fond en comble afin de recevoir une avalanche d’appel à la haine. Cette situation en dit long de la « société du spectacle » que livre CNEWS. En effet, les Internautes ont soutenu qu’elle ferait partie du groupe Bolloré. Dès lors, elle serait complice de cette « mise en scène ». Or, la réalité s’inscrit autrement : elle a été victime d’un harcèlement public dans la rue témoignant d’une force claire que le polémiste peut prétendre avoir fait retirer le « voile » à une femme. Mais sous la pression populaire, il n’y a guère de « choix », mais une « oppression ». Dès lors, la critique d’Eric Zemmour vis-à-vis de l’Islamisme apparaît limpide : Zemmour est l’équivalent d’un Erdogan à la française.

Dans un pays en mal de son identité qui se cherche après 40 ans de néolibéralisme : les femmes sont les premières à être soumise à la vindicte populaire. Enfin, le patriarcat résultant des thèses du groupe Bolloré tend une certaine manière de protéger le capitalisme et la « plus-value » au travers d’une « crise de civilisation » opposant « l’Occident » à « l’Orient », les « Nationaux » aux « Immigrés », etc. N’est-ce pas une ironie, si l’ancêtre du Rassemblement National ne s’appelait ni plus, ni moins : « Occident ». La culture ethno-différentialiste liée d’une façon ou d’une autre à la montée sans vergogne du « néo-nazisme ». Toutefois, il n’est pas question de polémiquer une énième fois sur ce sujet : les néolaïcs et Versaillais s’en occupent très bien.

Pendant ce temps-là, il semble nécessaire de voir que le polémiste engrange des voix. Il va falloir très clairement s’intéresser de plus près à lui sans pour autant lui faire de publicité. Le « Zemmourisme » en dit long sur l’État de la société, c’est-à-dire l’accroissement d’une vision portant sur la décadence de la France qui ne reflète en réalité que sa position politique, s’inscrivant dans une totale décadence morale, politique et en opposition aux valeurs républicaines.


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Révolution et Libertés en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail. Pour toute information supplémentaire : revolutionetlibertes@gmail.com ou par téléphone au 07 65 77 22 08.

0:00
0:00