LCJ #6 Pour Darmanin, Zemmour est marxiste

LCJ #6 Pour Darmanin, Zemmour est marxiste
Gérald Darmanin est ministre de l'Intérieur provenant l'aide droite du Sarkozysme.

Pour le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, le polémiste Eric Zemmour a une vision marxiste. Nous sommes à deux doigts de l’abysse absolu en matière politique.

Pour Gérald Darmanin, Eric Zemmour est marxiste

La réalité réside dans le fait que « La République En Marche » partage la quasi-totalité du programme du multirécidiviste à la haine. Dans ce sens, il s’avère que celui qui est passé par « l’Action Française », une organisation royaliste n’a guère dû étudier Karl Marx et les œuvres liées au marxisme. En termes de culture, il s’avère très clairement : le nationalisme intégral incarné par le maurassien se rapproche dangereusement.

De plus la démocratie selon Karl Marx est clairement plus aboutie sous la forme d’une démocratie réelle que d’une démocratie avec un monarque à sa tête. Zemmour s’enracine dans tout ce que le courant marxiste a combattu.

Lors de la campagne présidentielle, les partisans de François Fillon déclaraient de façon très claire que Marine Le Pen est d’extrême-gauche. Il semble nécessaire de rappeler que ces derniers s’inscrivent dans la rhétorique hayékienne qui caractérisait le nazisme comme d’extrême-gauche afin de pouvoir soutenir et dédiaboliser l’ensemble de l’extrême-droite et les libertariens comme les minarchistes.

La sacralisation de la « propriété privée » permet aux capitalistes Zemmouristes tout comme Macronistes de spolier la plus-value. Ainsi, ils ont peut-être une obédience différente, mais défendent en substance la même société : baisse des impôts, taxes, cotisations, augmentation du départ de l’âge de la retraite jusqu’à 67 ans, libéralisation et privatisation de l’économie à marches forcées, etc.

Il semble nécessaire de voir que Gérald Darmanin est tenté de reprendre d’une façon ou d’une autre à un révisionnisme de l’Histoire comme le fait les zemmouristes. D’une certaine manière, la réalité reste plus crue : Emmanuel Macron est plus proche que jamais d’Eric Zemmour en matière de Sécurité. Dès lors, il s’avère que la question du démarquage devient clairement limitée. Le patriotisme renforcé des uns et le nationalisme radical s’inscrivent dans la même dynamique qui vise à diviser la population.

On n’oubliera pas également que le ministre de l’Intérieur a du « respect » pour un pétainiste, légitimiste, révisionniste, etc. Peut-être qu’il est l’heure de faire le ménage chez LREM. Aussi, le monsieur qui se satisfait des dissolutions contre les groupuscules identitaires, on pourrait peut-être couper l’herbe sous les pieds de « Jeunes avec Zemmour » ou encore « les amis d’Eric Zemmour ». Mais, cette catégorie s’inscrit dans un réservoir de vote pour Emmanuel Macron et in fine Gérald Darmanin.

0:00
0:00