LCJ n°9 | Alexis Poulin et les statistiques

LCJ n°9 | Alexis Poulin et les statistiques
Photo by Jordan Bracco on Unsplash

Alexis Poulin est un lieutenant de Jean-Luc Mélenchon. Il s’inscrit également dans « l’observatoire national de l’extrême-droite ». Ni plus, ni moins. Pourtant en y regardant de plus près : la convergence avec les « vaccino-sceptiques » se réalise progressivement. La mise aux oubliettes du progressisme lui permet de faire deux pierres, deux coups : l’une combattre l’extrême-droite sur le papier, l’autre converger avec l’extrême-droite au niveau idéologique.

Ainsi, Alexis Poulin s’exclama devant la foule et son auditoire sur Twitter prompte qu’il y avait plus de personnes vaccinées que de non-vaccinées hospitalisées dans les hôpitaux des Pays de Loire. En sortant le chiffre de « 11 fois », ils incitent la foule à s’orienter vers des thèses clairement complotistes. De telle sorte, il n’a certainement pas un niveau élémentaire en mathématiques, ni même un esprit de logique. Plus, le nombre de personnes ayant fait un schéma complet à la vaccination est importante, plus le nombre de personnes vaccinées en entrant aux hôpitaux devient important. De telle sorte, il dit en filigrane : les vaccins ne fonctionnent pas et connotent une vision archaïque de la société.

Il ne répond pas d’ailleurs sur les raisons qui pourraient expliquer cela. Ainsi, il semble fondamental de voir que les vaccins permettent une meilleure immunité, mais surtout protègent des formes graves du Coronavirus. Ainsi, il advient que dans les sources tronquées qu’il a choisies, il ne fait pas apparaître la répartition : vaccinés/non-vaccinés dans les réanimations. Une volonté clairement délibérée afin de ne pas se prendre les pieds dans le même tapis.

Il faut dire également que ses acolytes ont manifesté avec l’extrême-droite (coucou l’observatoire national de l’extrême-droite). La réalité : il semble nécessaire de mettre en avant que si le « pass sanitaire » reste discutable sur le fond, marcher avec les fascistes se transcrit par une certaine adoration de leurs sociétés. Dans les faits, Alexis Poulin n’est pas « progressiste », mais bien un conservateur propre à faire des alliances avec les pires organisations d’extrême-droite. Cela rend caducs les travaux réalisés par son think tank.

Il ne suffit pas d’être progressiste pour se réclamer du « progrès ». La vaccination s’inscrit dans un champ plus large. Au contraire, plus vite nous aurons de vaccination, voire à faire des rappels, plus vite, nous sortirons progressivement de cette pandémie afin de retrouver clairement une vie comme avant. Les luttes sociales ne doivent pas cacher la réalité de la « lutte sanitaire ».


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Révolution et Libertés en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail. Pour toute information supplémentaire : revolutionetlibertes@gmail.com ou par téléphone au 07 65 77 22 08.

0:00
0:00