Dissoudre le Printemps Républicain

Dissoudre le Printemps Républicain
Le Printemps Républicain, un parti ethno-différencialiste, doit être dissout.

Le Printemps Républicain s’inscrit dans la tradition des partis d’extrême-droite. Proche des idées d’Éric Zemmour et Marine Le Pen, son credo s’inscrit dans une vision de créer des citoyens de seconde zone en fonction de leur religion. Ainsi, comme Riposte Laïque, il ne va pas sans dire que l’obsession des musulmans qu’ils voient comme des islamistes devient une menace pour la République, mais aussi une volonté de renforcer les terroristes d’extrême-droite. Cette vision s’inscrit d’ores-et-déjà dans une logique d’apartheid ethno-différencialiste. Il n’y a guère de secret qu’ils sont aguerris aux thèses de Renaud Camus. Au moins, les choses sont posées : du néosocialisme à l’extrême-droite, la passerelle est claire.

Il existe dans les faits une convergence idéologique sur cette émanation de Manuel Valls en ce qu’il concerne les dérives de son mentor. En effet, sous couvert de protéger la laïcité, ils sont réalité des opposants à la Laïcité en faveur d’une réforme de fond pour garantir l’accroissement sur tout le territoire en ce qu’il concerne le concordat de Napoléon. De ce fait, la laïcité sert d’exclusion en ce qu’il concerne les musulmans. Ce n’est pas la Loi de 1905 qu’ils défendent, mais la destruction systématique des lois laïques et de la Fraternité.

Ce n’est le Printemps Républicain qu’ils auraient dû se nommer, mais bien une vision proche de l’antisémitisme de Napoléon. Pourquoi l’antisémitisme ? En effet, la volonté de créer un « Islam de France » n’est autre que la vision de Boucher Français. L’universalisme qu’ils mettent en évidence s’enracine dès lors dans une France passéiste, ringarde et antirépublicaine.

On se souvient tous que par leurs idées nauséabondes, ils attaquent même les victimes du terrorisme islamiste. Ils sont des lâches, des hypocrites et par extension : les idiots utiles de l’islamisme tout comme du djihadisme.

Défendre la laïcité pour les Ayatollahs du Printemps Républicain comme de Riposte Laïque et de sa nébuleuse terroriste s’inscrit dans une volonté d’abolir : 1/ Les lois Laïques ; 2/ L’article 1 de la Constitution.

Pourtant, ils sont peu nombreux dans leur groupusculaire partidaire. Pour avoir la lumière des médias, ils ont des relais puissants au sein de la majorité. La loi contre le séparatisme devrait s’appliquer pour dissoudre cette organisation qui sépare le peuple français au nom d’une religion. Cependant, le Printemps Républicain a de beaux jours devant lui. Sa gamelle de haine, d’intolérance et promouvant la séparation religieuse reste dans l’ère du Temps. Ainsi, il ne va pas sans dire que le « deux poids, deux mesures » s’applique uniquement aux personnes qu’ils discriminent tous les jours. La dissolution de ce parti d’extrême-droite apparaît comme une solution pour retrouver la « paix républicaine » au sein du pays.

Le Printemps Républicain va porter plainte pour diffamation contre Jean-Luc Mélenchon. N’est-ce pas une stratégie pour que l’on parle de cette organisation anti-républicaine ? N’est-ce pas une rhétorique visant à faire taire les opinions qui dérangent ? N’est-ce pas une stratégie visant à accroître les campagnes de harcèlement ciblé, dont le Printemps Républicain s’y donne tous les jours ? Autrement dit, il existe une nécessité au nom des valeurs de la République (tel que je la conçois) de prendre corps afin d’en finir avec ce « micro-parti » sectaire, réactionnaire et obscurantiste.


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Révolution et Libertés en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail. Pour toute information supplémentaire : revolutionetlibertes@gmail.com ou par téléphone au 07 65 77 22 08

0:00
0:00