LCJ n°13 | Gilets-Jaunes – Antivax – Pro-Poutine

LCJ n°13 | Gilets-Jaunes – Antivax – Pro-Poutine

Le mouvement des « gilets jaunes » n’en finit plus de dériver vers l’obscurantisme. Nous l’avions évoqué dans deux épisodes de nos podcasts. Nous sommes pleinement dans « le sujet » visant à démontrer les liens entre les « Gilets Jaunes », les « antivaxs » et les « pro-russes ».

Les samedis se sont transformés progressivement vers des mouvements contre la baisse des taxes, c’est-à-dire le poujadisme ; contre la vaccination obligatoire et le pass sanitaire (ce qui peut être discuté) ; sur le fait de reprendre les arguments de Vladimir Poutine. Nous le savons très bien que cette guerre reste certes militaire, mais il s’agit d’une « guerre d’opinion » et un « champ de bataille numérique » sur les réseaux sociaux. Le mouvement « complotiste » s’est détourné de la pandémie pour entrer dans un autre spectre : celui d’un soutien à un régime autoritaire et dans les conditions actuelles qui ne peut qu’être caractérisé comme dictatoriale. Certains spécialistes de la Russie n’hésitent d’ailleurs pas à user le terme de « totalitarisme ». Ces derniers auront parfaitement raison.

Habib Benzerki

Nous avons reçu ce matin un message de Habib Benzerki nous priant d’écouter sa joute verbale. Les chaînes pour faire passer des messages au travers des réseaux sociaux tout comme dans les courriels continuent progressivement à fleurir. Les réseaux sociaux sont utilisés comme des moyens afin de diffuser une propagande d’une dictature qui ne dit pas nom.

Une rhétorique pro-russe

Puis le fait d’utiliser la rhétorique « Etats soumis » renvoie également à une forme de chauvinisme au nom du « souverainisme ». Ironiquement, les partis politiques ayant fait le choix d’un repli identitaire se transcrive comme une vision « pro-russe » de la société. C’est le cas Valérie Pécresse (elle essaye de balayer devant sa porte en raison de Nicolas Sarkozy et François Fillon), Marine Le Pen et Éric Zemmour. Or, il convient clairement de sous-tendre que dans le « monde civilisé » impliquant pour cette personne une forme « d’ethno-différentialisme » propre à l’extrême-droite. Il paraît que nous serions « auto » – « démasqué ». Nul besoin de mettre une cagoule ou même un masque pour avoir des opinions tenues, rationnelles et pragmatiques.

Les activités bactériologiques

Il convient de souligner que l’affirmation que « Le silence sur les activités biologiques militaires en Ukraine de la part du pouvoir Zelensky » reste une version parfaite de la propagande du Kremlin. À force de ne plus avoir d’arguments pour justifier les massacres. La question d’armes bactériologique trouve également sa justification par l’antisémitisme du Kremlin et de ses sbires.

L’Axe autoritaire

Aujourd’hui au moment où le Kremlin sombre dans la « guerre technique », la guerre s’approche de l’Europe. Vladimir Poutine bombarde les civils, mais ce serait la faute de l’Europe et de l’OTAN. Une forme pour justifier les « massacres » en cours. Cela se traduit d’une façon évidente par un processus de « rhétorique inversée ». Ainsi quand notre cher monsieur affirme « la Russie est volontairement provoquée », ce ne sont les mots d’un politologue, mais bien d’un processus ancré que Moscou a décidé de choisir. La « liberté » qu’ils (c’est-à-dire les personnes qui pensent comme lui) prétendent défendre s’enracine également parfaitement dans l’axe « Poutine – Bachar Al-Assad – Nicolas Maduro ». Si la guerre apparaît comme foncièrement terrible, la réalité réside que même les différentes critiques que nous réalisons, dont nous jugeons sincèrement qu’il faille en terminer avec toutes les guerres au travers d’une démilitarisation globale de toutes les armes. On remarquera également les différentes diatribes sous la forme « otanisés » puis pour bifurquer sur la xénophobie antiaméricaine sous le terme « Yankee ».

L’appel au mysticisme

Puis le lien avec le COVID devient évident : « les citoyens du monde – non avertis et fragilisé par la période du COVID – tétanisé ». Notre personnage réalise un parallélisme entre la guerre de Moscou visant à annexer l’Ukraine et la Coronavirus. S’il n’y a aucun lien entre les deux mouvements, il pense également comme une personne étant en mission tel un évangéliste. Les deux termes « avertis » et « fragilisés » se décomposent par le fait que les « éveilleurs de conscience » sont présents au sein de la population tels des « lanceurs d’alertes ». Il convient de souligner que les autres personnes sont tétanisées.

Dans cette démarche, la tétanie se traduit par le fait que nous craindrions Vladimir Poutine et de ses alliés dictateurs. Soyons sérieux, ce n’est pas en raison de sa possession du missile « Satan II » que cela fera fléchir les Européens. Aussi, nous voyons où cela aboutit : les « pro-vaxs » seraient des « soumis » tel qu’il reprend l’argumentation ci-contre : « leur produit malsain abusivement nommé vaccin ». Nous y voilà, le vaccin serait un « poison » voire une « maladie » comme le montre la photo en première page. Cela permet de traduire que la vision « religieuse » permet de se battre contre les « laboratoires pharmaceutiques », mais pas contre le capitalisme.

Nous le disions dans nos colonnes au sein d’une Newsletter concernant la vaccination. Les opposants aux vaccins le sont par vision « antiscientifique » et clairement orientée vers l’appel à la nature pour en finir des différentes maladies. Cela permet de sous-tendre d’une façon rationnelle que le problème n’est ni le vaccin, ni le capitalisme. Habib Benzerki et ses contacts souhaite surtout voir l’avènement de l’extrême-droite au pouvoir comme des galaxies à savoir QAnon.

Il n’hésite d’ailleurs pas à diffuser sur son compte d’Alexandra Henri-Claude, Anne Marie Bonnel, Martine Wonner, Kemi Seba et même la chaîne de Bolloré, c’est-à-dire CNEWS. Autant dire que Habib Benzerki est un vrai « résistant 2.0 », mais surtout adeptes des thèses d’extrême-droite. Ce n’est pas parce que son compte a atteint la limite qu’il permet de voir sérieusement la chose. En réalité, il participe à la désinformation globale. Ainsi, la résistance ultradroitière qui mange à tous les râteliers permet de mettre en avant une réalité objective.

Ainsi, les complotistes ne cherchent pas à ouvrir les brevets ou même de créer des licences d’exploitation. Rien de tout cela. Au contraire, il s’agit d’un message pittoresque essayant d’enchaîner des éléments selon des sophismes, mais rien n’est basé sur des faits, des éléments, des études. Il faut le comprendre d’une manière objective qu’il y a une vision clairement mystique et romanesque si propre aux Gilets Jaunes.

Le pouvoir d’achat … mais pas les salaires

Dans la joie de refuser de critiquer le « capitalisme », il convient de souligner que selon lui « les économies des pays dévastées et le pouvoir d’achat dégradé ». On concèdera de façon rationnelle que le « petit message » ne repose sur aucune base scientifique. Or, selon statistiques de l’INSEE de 2021[1], celui-ci a légèrement augmenté, mais cela ne repose pas sur la « théorie du ruissellement ». En effet, ce sont les classes moyennes et la classe dominante qui ont sensiblement été les grands gagnants.

Ainsi, cette logique d’augmenter le « pouvoir d’achat », mais pas les salaires s’enracinent dramatiquement dans le néolibéralisme de Ronald Reagan ou de Margaret Thatcher. Sa méthodologie ne fait que s’imposer par la baisse des taxes, des impôts, des cotisations sociales. En bref, il s’agit d’appuyer la déconstruction de l’Etat-Providence.

Le retour du « mougeon »

Le fait de soutirer que « les mougeons comme d’habitude, sont encore une fois pigeonnés ». Cela permet de souligner la réalité de sa vision … nous sommes moutons. Mais, il s’agit d’un slogan d’autoentrepreneur qui manifestaient contre les taxes, les cotisations sociales. Bref, qui est le « bonnet d’âne du capitalisme » ?


Le Pdf 👇

LCJ n°13 – Gilets Jaunes, Antivax, pro-russe


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Révolution et Libertés en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail. Pour toute information supplémentaire : revolutionetlibertes@gmail.com ou par téléphone au 07 65 77 22 08.

0:00
0:00