LCJ n°16 | La roue libre de l’extrême-droite

LCJ n°16 | La roue libre de l’extrême-droite
Photo by Edgar Moran on Unsplash

Pour ce con du jour, nous avons trouvé un spécimen adepte de toute la panoplie en ce qu’il concerne l’extrême-droite. Les milliardaires et oligarques proches de Le Pen applaudissent à l’unisson. Cette notion permet de mieux comprendre les militants de base que la droite macroniste drague tous les jours pour voter ses lois. Et oui, @jacoesite88 est aussi un macroniste qui s’ignore. Les extrêmes (centre et droite) se rejoignent. Sinon le choix du 88 dans le nom du pseudo est une référence à Adolf Hitler.

L'extrême droite dans toute sa splendeur
L’extrême droite dans toute sa splendeur

Lorsque la personne dit qu’elle préfère des dictateurs adeptes des thèses nazies : la non-mixité raciale, l’invasion de l’Ukraine pour sauver l’identité russe. Cela rappelle aussi que ces personnes que la France imaginée et fantasmée, n’existe pas. De telle sorte qu’ils préfèrent vivre dans les Goulags et avec les antisémites d’Òrban. Cela permet de mieux comprendre une autre réalité. Ils sont dans une vision séparatiste, mais soutenue par leur compagnon Gérald Darmanin, dont les thèses ne sont pas si différentes d’Eric Zemmour ou de Marine Le Pen. Quant à l’idée de partir dans un autre pays, cela démontre comme le nationaliste Boris Le Lay, nationaliste la nuit et expatrié le jour par peur d’avoir à faire à la justice du pays qu’ils défendent. Puis le reste, c’est dans l’air du temps : le wokisme (inventé par l’extrême-droite), l’islamo-gauchisme (un concept aussi d’extrême-droite) et bien d’autres encore.

L'extrême droite dans toute sa splendeur - capture d'écran
L’extrême droite dans toute sa splendeur – capture d’écran

L’extrême-droite sait très bien où elle souhaite emmener sur le terrain en parlant sans cesse d’islam, de délinquance et d’immigration au travers d’un séparatisme en faveur des classes aisées. Nul besoin de se cacher désormais, l’idée d’éradiquer les classes populaires au motif qu’elles seraient “dangereuses” et un “coût” pour la société, c’est-à-dire des contribuables donnent un son de cloche de ce qu’il va se passer progressivement dans les futures années : une campagne de masse pour criminaliser les précaires. Cela a déjà commencé au travers de l’assassinat d’un SDF à l’aéroport Charles de Gaulle. De telle sorte que les patriotes ou nationalistes se marient ensemble.


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Révolution et Libertés en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail. Pour toute information supplémentaire : revolutionetlibertes@gmail.com ou par téléphone au 07 65 77 22 08.

0:00
0:00