CAB n°17 | Un format renouvellé à venir

CAB n°17 | Un format renouvellé à venir
Photo by Peter Lawrence on Unsplash

Un nouveau format s’avère nécessaire pour Révolution et Libertés permettant un vaste recul sur l’actualité afin d’analyse tel un plat glacé. Loin du tumulte et le chaos médiatique, cela a pour conséquence de renouer nécessairement avec l’idée de ce que le journalisme représente et ce qu’il ne représente pas.

Photo by Jasmin Sessler on Unsplash

Nous avons fait un inventaire approfondi de ces dix dernières années, nous nous sommes remis en question de façon profonde. En effet, comme le démontrent ces deux articles (dont nous y reviendrons), notre format repose également sur une dimension particulière. Nous avons souvent été dans un univers “mainstream” en publiant des articles rapides au travers d’un flux d’information en continu. Or, il faut dire que le fait de produire une “information” nécessite de se poser des questions sur l’aspect éthique de ce dernier. Le temps de produire des informations pour créer un effet de recherche de l’audimat pour des raisons diverses n’a plus son sens. Aujourd’hui, le nouveau format que nous proposerons à nos lecteurs sera bien éloigné de ce que nous avons fait pendant une décennie. Certainement, vient l’heure de se remettre en cause progressivement afin de s’orienter vers un autre format. En changeant d’ambition, il semble nécessaire de revenir sur ce que nous avons déjà effectué au travers du passé. En effet, cela demande une approche pour se remettre en cause tout en mettant en avant les outils que nous avons utilisés par le passé.

Au travers de différents formats, la course à l’information, dont nous reviendrons plus tard ne permet à aucun moment de traduit l’idée majeure que nous nous faisons d’un “média militant”. Cela se traduit dans les faits par une autre vision s’avère nécessaire. En effet, nombreux sont les journaux à posséder une ligne éditoriale qui s’avère être l’axe majeur en ce qu’il concerne la grille d’analyse de l’information. Au cours des dix dernières années, nous avons rédigé un peu plus de 1000 articles sans compter les articles mis de côté au travers d’autres plateformes comme Tumblr.

Nous serions de mauvaise foi, si nous n’avions pas dit que nous avons essayé de monétiser nos différents articles au travers de la publicité. Dès lors, la démarche ne s’avérait plus celle d’écrire des articles pour orienter le débat et transformer la fenêtre d’Overtone vers la gauche, mais bien de céder face aux différentes tentations afin d’obtenir quelques écus par articles. Cette méthode apparaît comme clairement dangereuse et nécessite une réorganisation abjecte.

Il faut savoir analyser les erreurs que nous avons réalisées ces dix dernières années pour pouvoir avancer progressivement. L’idée de créer une newsletter a été certainement une formation nécessaire et utile pour l’avenir, mais au travers de la dimension que nous voulions en mettre, cela correspondait drastiquement comme une aspiration progressive d’une véritable revue. Or, la recherche progressive de mettre en place une édition hebdomadaire sur 4 à 8 pages a poussé à un épuisement de fond. Mais l’idée de créer ou de recréer s’inscrit dans une dimension d’apporter un regard critique et sceptique sur ce que nous avons fait et ce que nous ferons. Si l’idée de courir derrière l’information nous débecte profondément et sciemment, c’est parce que nous sommes passés par là. Fini, le mainstream sous une forme de Newsletter. Nous allons produire à partir de cela un nouveau format, non pas pour créer une “offre” selon le business, mais bien pour adapter le prochain format à celui d’une écriture à visage humain. En effet, trop de personnes pensent encore que la recherche, l’analyse et le décryptage doit être gratuit.

Trop souvent, on nous a demandé la somme que nous gagnions au travers de l’ensemble de Révolution et Libertés. Autant dire que nous étions souvent pris entre le marteau et l’enclume. Il fallait répondre aux injonctions de différentes hordes haineuses provenant de différentes bulles. Dès lors, il se construisait un renforcement de nos différentes analyses, un agrandissement de l’équipe devient nécessaire. L’idée majeure repose au travers de la construction d’un nouveau format basé sur du lowstream. Cela permet également de soutenir qu’au travers des différents articles, nous pensons que la “chasse à l’information” nourrit sciemment un débat abstrait et profondément réactionnaire. Or, la “modernité” conçue par les conservateurs et autres libéraux s’enracine clairement dans une dynamique où le monde devrait suivre les différentes polémiques de nature stérile afin de débattre toujours plus loin dans l’ignominie. Conscient que nos articles ressemblent parfois à des travaux, le récit glacial peut certes donner la chair de poule, mais au moins, il s’enracine dans une analyse matérialiste et rationnelle du monde.

Nous nous sommes lancé également dans un projet webradio. Nous y avons passé un certain temps avant de comprendre que la démesure ne permettait pas à un aucun moment d’accéder à un projet soutenable dans le temps. Il s’agissait surtout de concevoir une formation sur les ambitions à venir. En effet, il semble nécessaire de souligner que la construction d’un tel projet en parallèle comme nous l’avons évoqué d’une newsletter. La multiplication des projets s’avérait simplement orientée vers un projet global. Ainsi, le format que nous souhaitons mettre en place s’enracine dans quelque chose de stable. Au travers des différents outils, nous nous avons développé un savoir-faire.

Au travers de la mise en place temporaire d’une webradio sur Révolution et Libertés, notre format s’est considérablement étendu. La portée d’un projet radiophonique s’enracine clairement dans une analyse plus méthodique, plus constante, mais aussi aurait permise de concevoir une approche rationnelle. Aussi, il convient de souligner que nous avons considérablement évolué dans nos différents outils de communication. Cela permet d’accroître considérablement l’approche militant que nous nous faisons de l’information. Or, il s’avère drastiquement que nous n’avions pas les moyens de mener un tel projet à terme. Faute de former une équipe sur cette ligne, cela s’est soldé par un véritable échec. Toutefois, il semble nécessaire d’avouer que l’échec fait partie de la réussite. Nous pensons que nous sommes en mesure de former sur d’autres projets, une véritable webradio indépendante, fédérée et libre.

Nous avons tenté également de mettre en ligne un magazine sous un format papier tout comme sous un format numérique. Au travers de cette logique, nous avons mis en avant l’équivalent de 32 pages. Les méthodes s’inscrivent dans un travail de fond afin de mettre en avant une perspective orientée sur le matérialisme dialectique. Si l’expression apparaît lourde à tout point de vue, elle permet de créer un véritable schisme en ce qu’il concerne l’approche du monde. Croire dans les sciences a poussé nécessairement dans ce cadre à mettre en avant les lectures de Charles Darwin par Karl Marx. Dans un monde où le conservatisme de tout bord juxtapose des éléments pour une grande régression, il semble nécessaire de réaffirmer une vision élémentaire. Cela n’a été possible qu’au travers un long dossier à ce sujet. Cela permet de soutenir que nous croyons drastiquement aux valeurs qui composent les nôtres. Dans une période où la religion monte en flèche, cela ne peut qu’expliquer une chose : notre choix s’avère nécessaire et permettait de soutenir des thèses claires et limpides. Relire Karl Marx et Charles Darwin devenait nécessaire.

Cela apporte à se poser des questions nécessaires et importantes. L’accélération du temps nécessite parfois de prendre du recul, de se positionner au travers d’une grille de lecture nécessaire. Or, le mouvement d’une position nécessite de transformer progressivement nos ambitions vers une ligne claire et sans ambiguïté. Nous le savons, le temps apporte à la confusion ambiante au moment où les lignes se dissolvent les unes après les autres.


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Révolution et Libertés en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail. Pour toute information supplémentaire : revolutionetlibertes@gmail.com ou par téléphone au 07 65 77 22 08.

0:00
0:00