En ce moment

Titre

Artiste


Pierre Le Bec / Administrateur Webradio

Je suis aide-soignant de profession, je travaille en maison de retraite. Je suis très content de mon travail, il me permet de faire vivre la webradio. Je suis également végétarien dans une transition pour devenir végétalien et végan dans l’absolu. Je suis engagé dans la cause animale. C’est évident qu’il s’agit de la grande lutte pour le siècle et la dizaine d’années qui vont venir.

Dans mon militantisme, j’ai près de dix années d’activisme au sein du mouvement alternatif. Je suis passé par différents mouvements et appareils politiques afin de m’enrichir sur le plan culturel, mais aussi de forger ma propre opinion. J’ai choisi après plusieurs années de lecture et d’écriture le prisme luxemburgiste pour orienter l’analyse de classe. Dans le même temps, j’ai fait du blog entre 2012 et 2020 sur le nom éponyme de la webradio. J’ai pu engranger près de 1 000 articles au total, cela m’a permis d’améliorer mon style d’écriture, mais aussi d’avoir une prise de conscience de classe.

Conscient que le monde ne tourne plus rond et que les dynamiques vont à l’encontre des différentes actions en ce qu’il concerne la stratégie de la démocratisation des différents médias. À travers près de trois chaînes de podcasts (dont certains ont sauté et été censurés), il semblait évidemment de faire le grand saut dans le monde de la webradio. C’était un rêve de gamin.

Je suis fondamentalement fédéraliste, je m’inscris dans le mouvement girondin et de celui de la Commune de Paris. Je défends également en opposition au Brexit, une Europe basée sur un fédéralisme intégral. Dans ce cadre, je promeus les valeurs du communisme partout où cela est possible tant dans son aspect théorique que dans son aspect pratique. En effet, le communisme n’est pas compatible de la manière, dont je le conçois avec “le centralisme démocratique” tel qu’il est appliqué dans certains pays qui osent s’y réclamer. Je me base notamment sur le “confédéralisme démocratique” qui me paraît nettement plus moderne et respectueux de la diversité des peuples.


Gallery


L’une de mes phrases préférées de Rosa Luxemburg qui est désormais le slogan de la webradio :

Les guerres sont des phénomènes barbares

Ou je pourrai citer l’intégralité de l’article qui affirme que “l’ordre règne sur Berlin” après la répression de la semaine sanglante berlinoise de janvier 1919. Cette phrase puissante résume très bien la situation que nous vivons avec le problème majeur de la social-démocratie. Les trahisons furent largement légion.


0:00
0:00