En ce moment

Titre

Artiste


#3 Le 9 – 12h00 du 23/05/2021


Dans un monde où l’extrême-droite ne cesse de progresser au travers d’un programme bien rédigé pour en finir de la République et de l’Etat de droit. La pression sur les libertés individuelles devient de plus en plus présente au point que nous risquons de basculer d’un moment à un autre dans une dictature. Cela fait référence inlassablement aux différentes pressions que subit notre démocratie bourgeoise. Le véritable adversaire consiste à opposer les travailleurs entre eux afin que les prolétaires puissent se soulever contre la démocratie afin d’arriver inlassablement vers un régime dictatorial et tyrannique.

Nous avons eu tout le caviar et gratin politique qui a manifesté avec les corporations policières. Il convient de souligner que notre époque charnière tend vers une obsession du « sentiment d’insécurité » afin de détruire le bloc constitutionnel, notamment la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (DDHC) et du Préambule de 1946. Dans ces conditions, il convient de souligner que la censure partielle de la LSG paraît être une riposte contre ceux qui veulent en découdre de nos droits afin de soutenir l’Etat d’Urgence permanent et l’instauration d’une dictature. Des politiciens d’extrême-droite proche de la mouvance lepéniste comme Estrosi n’ont pas hésité à créer une manifestation de flic contre la constitution et le Conseil Constitutionnel. Quand la sécurité se fait contre les libertés individuelles, il convient de souligner de façon très claire qu’il y a dans ce pays le terrain labouré, préparé pour que Marine Le Pen soit présidente de ce pays.

Dans le même temps, il y a également une vision artificielle qui se traduit entre autres par la volonté d’en découdre avec toutes les digues du champ républicain. Il ne va pas sans dire qu’il y a également une instrumentalisation de la part de la droite qui se prétend à être dans l’opposition alors qu’elle n’est que le bras droit de la « droite présidentielle ». Nous avons eu ces derniers temps à défaut d’avoir un programme de fond et des débats d’idées, le droit à l’insulte d’islamo-gauchiste de la part de Valérie Pécresse. Pourtant, la présidente de la majorité sortante devrait se rappeler qu’elle a participé au mouvement contre le « mariage pour tous » avec l’UOIF, c’est-à-dire les islamistes sans que cela la dérange. Dans le même temps, elle ne trouve jamais de mots pour condamner l’islam qatari et ou encore le wahhabisme. Dès lors, nous sommes en mesure d’affirmer qu’elle appartient à un courant bien dangereux : le wahhabo-droitarisme, c’est-à-dire la droite compatible avec le fric et l’islam politique.

Les musiques utilisées pour cette émission :

  1. Bérurier Noir – Salut à toi
  2. Ludwig Von 88 – Dans les jardins d’Allah
  3. Eric Clapton – I shot the Sheriff
  4. Neil Young – Rockin In The Free World
  5. Bruce Springteen & Tom Morello – The Ghost of Tom Joad
  6. NAS – Affirmative Action
  7. Collectif – 16’30 contre la censure
  8. 44 Leningrad – Bella Ciao
  9. Black Sabbath – God Is Dead ?
  10. Neil Young – Hey Hey, My My
  11. CARTOUCHE – Chant Des Partisans Yiddish
  12. Dire Straits – Money for Nothing


0:00
0:00