En ce moment

Titre

Artiste


Flash Info du 8 juin 2021

Jean-Luc Mélenchon, le boss de la France Insoumise s’est entretenu sur France Inter en y laissant des propos d’une teneur plus ou moins complotiste. Certes l’extrême-droite et l’autoproclamée droite républicaine ont toujours su instrumentaliser le terrorisme afin de s’attaquer aux libertés individuelles et collectives. Mais, il n’y a aucune création d’une machine infernale tant bien que la droite autoproclamée républicaine et l’extrême-droite sont totalement solubles dans l’islamo-capitalisme comme le démontrait les manifestations contre le mariage homosexuel. Ainsi, la convergence entre ceux qui prétendent combattre l’islamisme et la sécurité devient dès lors caduc. Pendant ce temps-là, on entend toujours le procès de l’islamo-gauchisme fait par les tenants d’une « bien-pensance » qui ferait mieux de balayer devant leur porte.

Ainsi, Raphaël Einthoven se demandait dans une série de tweet s’il fallait mieux voter entre Mélenchon et Marine Le Pen dans un tweet du 7 juin 2021 à 19h32 : « Je peux encore changer d’avis, mais je crois que, s’il fallait choisir entre les deux, et si le vote blanc n’était pas une option, j’irais à 19h59 voter pour Marine Le Pen en me disant, sans y croire, ‘Plutôt Trump que Chavez.’ ». On pourra résumer le patronat qui disait hier « plutôt Hitler que le Front Populaire », quand bien même nous critiquons régulièrement la France Insoumise. Raphaël Einthoven assume être un néofasciste.

Ensuite, le virage « rouge-brun » inquiète au moment où sonne la défaite de la France Insoumise dans l’élection législative partielle dans une des circonscriptions de Paris. En effet, l’isolement de la France Insoumise vis-à-vis de la gauche sonne une défaite cinglante pour Danielle Simonnet. En effet, l’élu du Conseil Municipal ne pourra siéger au Palais Bourbon.

Ce week-end, le youtubeur d’extrême-droite monarchiste Papacito a simulé un meurtre d’un électeur de Jean-Luc Mélenchon afin de savoir si ce dernier était anti-parballe. Une vague de haine de l’extrême-droite s’est alors déversée sur les militants de la France Insoumise et les communistes du Parti Communiste Français. Dans un contexte où l’extrême-droite progresse dans le débat des idées. Cet appel au terrorisme reste particulièrement glaçant et le silence du « front républicain » tend à souligner le fait qu’il n’existe plus. D’ores et déjà, Fabien Roussel va saisir le procureur de la République afin que les personnes qui harcèlent, intimident et poussent aux meurtres des politiciens de la gauche radicale soient jugés et condamnés fermement. Toutefois avec une police et une justice qui appliquent des lois idéologiquement d’extrême-droite, la plainte a peu de chance d’aboutir et risque d’être classé sans suite au grand dam de la République.

Cela s’inscrit dans une longue lignée d’attaque contre les valeurs républicaines, mais aussi au fait que la « dédiabolisation de l’extrême-droite » atteint son paroxysme. Les idées de Jean-Marie Le Pen reprise par Marine Le Pen sont totalement en adéquation et dans l’ère du temps. Le virage néofasciste d’une France qui se cherche interroge.

Mais le combat contre l’extrême-droite ne s’arrête pas là puisque Eric Zemmour, pris dans des plaintes concernant la délinquance sexuelle, pense se présenter aux élections présidentielles de 2022 afin de faire le rempart contre la présupposée invasion migratoire qui relève strictement de fantasme et de théorie complotiste, dont l’idéologue n’est autre que l’ultra-droitier Renaud Camus connu pour son livre : « le grand remplacement ». Dans les faits, il s’agit d’un appel à la « guerre civile raciale et ethnique ».

Puis pour terminer de cette actualité morose, Jordan Bardella annonce porter plainte pour diffamation contre Valérie Pécresse sur le fait que le RN serait antisémite, raciste vis-à-vis des musulmans, xénophobe, etc. Rien de nouveau, mais comme nous le disions plutôt, cela ne dérangeait pas Pécresse de défiler avec les Soraliens lors de « La Manif Pour Tous ». Le racisme est une nouvelle fois instrumentalisée par ceux qui défilaient avec ces derniers. Entre extrême-droite, il devrait pourtant s’entendre. Affaire à suivre dans les prochains jours.

 



0:00
0:00